journaldelacomedie

Laurent Lafolie, photographe aux Boutographies

In Festival, Photographie on 28 avril 2010 at 4 h 26 min

Laurent Lafolie "ALMA I ET II"

Toujours dans le cadre des Boutographies (festival de photographie Montpelliérain) qui se déroulera du 8 au 23 mai prochain, le Journal de la Comédie à rencontré un artiste sélectionné par le jury. Aujourd’hui, c’est Laurent Lafolie, photographe indépendant, qui immortalise avec ses clichés des visages qui éprouvent un sentiment. Le sentiment qu’ être amoureux, c’est être amoureux du visage.

“Lʼamour, cʼest donner ce quʼon a pas à quelquʼun qui nʼen veut pas” (J. Lacan)

1- Pouvez-vous vous présenter?

Je suis photographe depuis 30 ans, j’habite dans le sud-ouest de la France.

2- Vous serez au Festival des Boutographies cette année en nous présentant une série de photographies appelée «Alma 1 et 2». Qu’avez vous voulu reproduire dans cette série de photographies?

Jʼai voulu traduire la solitude et la singularité de chacun ; face à cela, dire combien la vie est fulgurante, qu’elle mérite quʼon sʼy attelle sans ambages.

3- Qu’est ce que représente pour vous les Boutographies?

Ce festival semble véhiculé par des énergies vives et généreuses. La programmation témoigne dʼune ouverture large et curieuse.

4- De la conception initiale au tirage photo, combien de temps vous a été nécessaire à la réalisation de ce projet photographique?

Il mʼa fallu trois années pour le réaliser ; il comprend deux séries de 30 images chacune.

5- Quelle est votre définition du «de l’amour» au travers de vos photos?

Je pense que lʼamour résulte dʼun choix lui-même issu du désir, indispensable aux initiatives, surtout si elles s’avèrent risquées. Cʼest là leur force et leur saveur, qui permettent à chacun dʼexister. Lʼamour est ce que lʼon retrouve, lʼultime bouée lorsquʼil nʼy a plus de recours.

6- Qu’est ce qui fait selon vous qu’une photo est unique?

A ce que son auteur y a mis, ou retiré.

7- Quel conseil donneriez vous a un débutant?

Risquer, sʼaccrocher à un choix, être exigent, tenter dʼêtre détaché et donner beaucoup à son projet tout en sʼécoutant, en essayant de ne pas juger. Avoir confiance mais aussi se
méfier de ses propres démons. Choisir des repères forts parmi les personnes quʼil côtoie, puiser dans leurs forces et tâcher de rester humble si ça marche.

8- Pour parler technique, préférez-vous travailler en argentique ou numérique, et pourquoi?

La méthode que j’utilise associe les deux; mes tirages sont effectués avec un procédé du XIXéme siècle. Les négatifs argentiques réalisés avec une chambre 20×25 cm sont eux
travaillés par voie numérique. Ce sont des outils.

9- Pour conclure, quel est votre définition de l’amour?

“Lʼamour, cʼest donner ce quʼon n’a pas à quelqu’un qui nʼen veut pas” (J. Lacan). Cʼest une définition qui me convient, on croit donner à lʼautre quelque chose d’irremplaçable qui
nʼest pas intéressé par ça; lʼautre vous aime pour une autre raison que celle que vous pouvez imaginer ; raison qui elle même lui échappe puisque elle nʼa rien à faire dans le
désir. On aime à lʼendroit où rien nʼest écrit.

Nous remercions tout particulièrement monsieur Lafolie pour sa disponibilité et sa gentillesse.

Retrouvez toute son actualité sur son site web http://www.laurent-lafolie.fr/ et au festival des Boutographies qui se déroulera du 8 au 23 mai 2010 à Montpellier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :